Marcelle Ferron et Fernand Leduc

Biographie:
Tranche de vie : Marcelle Ferron et Fernand Leduc
J’ai fait l’École des beaux-arts de Québec que l’on a rebaptisé École des Arts-Visuels de l’Université Laval lorsque le gouvernement libéral de Robert Bourassa a forcé l’université à accepté les ”beauzarsais” sur son campus. En deuxième année j’ai eu Marcelle Ferron et Fernand Leduc comme professeurs dans le cours de couleur. Les deux ont été signataires du Refus Global, rédigé par Paul-Émile Borduas. Une belle équipe de professeurs, l’eau et le feu. Marcelle Ferron est le feu, elle est d’un dynamisme hors du commun. C’est elle qui avait invité Fernand Leduc, qui habitait en France, à le rejoindre à Québec, comme co-enseignant. Fernand Leduc passait alors une période de remise en question et s’est laissé tenté par la proposition. Je l’ai entendu en parler dans un interview quelques années plus tard. Fernand Leduc, c’était l’eau qui venait contrôler le feu sans l’éteindre. Un sage, posé, réfléchi tout en subtilité et délicatesse. Quel contraste avec Marcelle Ferron qui était la spontanéité incarnée. Deux belles et grandes personnes que j’ai côtoyé pendant deux ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :