Jeux sur tablier

Je veux commencer aujourd’hui une chronique sur les jeux.

J’espère en publier au rythme d’une par semaine, pendant longtemps.

Je commencerai en faisant une petite incursion dans le manuscrit d’Alphonse le Sage, roi d’Espagne.  Intitulé Libros del ajedrez, dados y tablas , ce manuscrit est daté de 1283.

Plusieurs personnes y font référence, sans probablement l’avoir bien lu.

Je parlerai d’abord du cas très intéressant des jeux d’alquerque, une section du jeu des tables, dans le manuscrit d’Alphonse le Sage, roi d’Espagne.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous propose une traduction libre de cet article intéressant sur la signification du mot alquerque, en espagnol.

TYPOLOGIE DES TABLIERS D’ALQUERQUE

http://juegosdetablerosromanosymedievales.blogspot.com/2009/08/tipologia-de-tableros-de-alquerques.html

(Version française revue et modifiée de : TIPOLOGIA DE TABLEROS DE ALQUERQUE).

Aujourd’hui, pour tous les gens qui ne savent pas ou qui doutent encore à ce sujet, nous expliquerons différents tabliers d’alquerque que nous connaissons, et dont nous parlons dans ce blog. Nous voulons ainsi clarifier le sujet.

Quand nous parlons d’alquerque, nous parlons d’une famille ou d’un groupe de tabliers de jeu qui diffèrent les uns des autres. Ils ont en commun l’utilisation de pions que les joueurs déplacent le long des lignes du tablier pour se poser sur les points d’intersections de ces lignes. Les points d’intersections servent de cases et sont souvent grossis pour souligner ce fait. Les tabliers d’alquerques gravés dans la pierre ont souvent une alvéole ronde creusé à chacune des intersections. Cette alvéole sert à recevoir le pion. Il y a plusieurs modèles d’alquerques comme nous le verrons.

Un des jeux les plus simples est connu sous le nom de « alquerque de tres »  (en français : jeu des marelles simples. Litt. : ‘alquerque de trois [pions]) ou encore sous le nom de « tres en raya » ( alignement de trois [pions] ). Litt. : trois [pions] en ligne ). Nous vous présentons trois variantes  (fig.1, 2 et 3 ).

4 type d'Alquerque de tres

Ici le but du jeu est d’aligner trois de ses pions, en ligne droite, sur le tablier du jeu. Toutes les alquerques présentées ici peuvent se jouer en essayant de réussir un alignement de trois pions, en ligne droite, sur le tablier de jeu. Les lignes indiquent les possibilités de déplacements des pions. 2 joueurs s’affrontent. Le vainqueur sera celui qui réussira le premier à placer ses trois pions, en ligne droite.

De la figure 4, que nous appellerons  « alquerque de doce » ( Litt. : ‘alquerque de douze [pions])  nous n’allongerons pas le sujet à cause de la complexité de ses règles et de son importance.

tablier des Marelles doubles

Tablier des Marelles doubles

tablier des marelles triples

Tablier des Marelles triples

Nous passerons donc à la figure 7 dont la découverte et les règles de jeux spécifiques ont des ressemblances. Ce tablier de jeu se nomme « alquerque de nueve » ( en français : jeu des marelles triples. Litt. : ‘alquerque de neuf [pions]) ou encore jeu du moulin, ou,  jeu de la triple enceinte. Le jeu des marelles triples se joue aussi à 2 joueurs mais avec un ensemble distinctif de neuf pions pour chacun des joueurs et des règles additionnelles. C’est aussi sur ce même tablier de jeu que se pratique le jeu dit « cerbar la liebre » ( Litt. : ‘encercler les lièvres’ ) dont nous reparlerons en temps et lieux. En français ce type de jeu est connu sous le nom du jeu du renard et des poules bien que le prédateur et les victimes prennent souvent d’autres noms )

Enfin, les figures 5, 6 et 8, sont aussi des alquerques qui se jouent un peu comme les marelles triples, mais avec respectivement 5, 7 et 12 pions. Les joueurs cherchent aussi à former un alignement de 3 de ses pions, en ligne droite, sur le tablier en se déplaçant le long des lignes.

Je dois ajouter que parfois on retrouve ces dessins géométriques, utilisés comme jeu de société, non seulement représentés avec des lignes, mais aussi avec des coupoles ou de petits bols qui se retrouvent à chacune des intersections formées par les lignes du tablier.

Ces coupoles sont fréquentes sur les tabliers d’alquerque de type 3 et 9.

[Il n’y a ps d’illustration # 9 dans l’article.]

COMMENTAIRE

Je ne suis pas d’accord avec tout ce qui est dit ici, mais je veux illustrer qu’en espagnol, moderne comme ancien, les tabliers d’alquerques sont une famille de jeux qui se pratiquent sur un réseau en opposition à ceux qui se pratiquent sur des cases.

Je reviendrai en détail sur chacun de ces tablier de jeu.

Les figures 1 et 2 représentent des tabliers d’alquerques de 9 cases ou 9 intersections. La figure 3 est plus problématique car elle est parfois utilisée comme tablier de 9 cases avec plus de possibilité de déplacement, parfois comme tablier de 13 cases permettant plus de possibilité d’alignement de 3 pions, en ligne droite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :